top of page
  • Nancy

La légende de Sleepy Hollow


Icabod Crane, maître chanteur, disparait dans le village de Val-Dormant une bourgade québécoise inventée. Son amant, Eliot, informaticien aux tendances suicidaires, tente de le retrouver. Lorsqu’il arrive sur les lieux, il découvre un drôle de village où les gens cachent de terribles secrets : un neurochirurgien amateur de cryptozoologie, un ermite voyeur amateur d’échecs, une vieille dame sadique, un peinte fêlé et toute une panoplie de personnages biscornus.


Même si le début paraissait prometteur, la légende de Sleepy Hollow, écrite au départ par Washington Irving, n’est qu’effleurée. L’histoire se situe ailleurs et l’image du cavalier sans tête n’est qu’allusive.


Ce qui ne m’a pas plu dans ce conte pour adultes, c’est le manque de cohésion. L’histoire commence dans un style réaliste pour aller lentement vers l’horreur et terminer sa course précipitée vers le surnaturel et la cryptozoologie... Le personnage de Katrina Vanasse manque de substance, (nom trop proche de l’artiste) - Comprenons ici que l’auteur a voulu se rapprocher du nom du personnage de Irving (Van Tassel). Dès qu’on la voit apparaître on sait que c’est elle la méchante.


Le roman ne s’adresse pas à des adolescents, mais à un public adulte averti. Plusieurs scènes peuvent déranger. Il y a de tout dans ce livre : sexe débridé, meurtres, nécrophilie, sadisme. On n’en vient à se dire que l’auteur a tiré des déviances d’un chapeau pour les intégrer à son histoire.


Contes interdits... En effet!


PS: Ce n'est pas mon type de roman. D'autres peuvent y trouver leur compte. À vous de voir...


 

ROUSSEAU, Simon. La légende de Sleepy Hollow. Montréal, ADA, 2023, 196 pages.





6 vues0 commentaire

Posts récents

Comments


Les 3 axes: chevalet (arts), livres (les appréciations littéraires) et la dactylo (l'écriture).
  • Instagram
  • Facebook
  • X

Nancy Thomas

ART, LITTÉRATURE, ÉCRITURE

bottom of page