• Nancy

D'une pièce de théâtre à un roman


En 2011, alors que j’étais enseignante d’art dramatique, j’avais écrit pour mes élèves de 5e secondaire une pièce de théâtre appelée amour et manigance. Ce texte, écrit à la manière de Jane Austen, avait été un succès à l’école. J’en garde de merveilleux souvenirs! Cette production avait été ironiquement l’une de mes dernières à cette école avant que la vie ne m’amène vers de nouveaux défis, une nouvelle école. Depuis, j’ai perdu le gout du théâtre… Mais cela est une autre histoire!


Depuis que j’ai commencé à écrire des romans jeunesse, cette histoire me revient en tête de temps à autre et je me suis mise à imaginer une histoire parallèle dans laquelle d’autres personnages s’y glissent.


En résumé, l’histoire raconte une saison dans la vie de James Brentwood qui se voit contraint de se trouver une épouse. Elionor, sa sœur, Mme Brentwood, sa mère, et Mme Phipps la gouvernante, se sont concertées pour lui trouver une épouse le plaçant du même coup sur l'échiquier des personnalités influentes du Canada-Uni. James sera-t-il pris dans ce tourbillon de psychologies féminines ou tentera-t-il, au contraire, de s'en détacher?


C’est par hasard en classant des fichiers que j’ai retrouvé le texte de la pièce. Ainsi, je me suis mise à la relire un crayon à la main. En peu de temps, j’en avais créé un plan de travail pour en faire un roman légèrement différent de la pièce. Depuis lors, je me replonge dans la lecture des récits d’époque, replaçant mon histoire dans une période historique plus récente, celle de la Reine Victoria, en 1847-1860.


Je ne sais pas jusqu’où cette idée me mènera, mais pour le moment, elle prend beaucoup de place dans mon esprit.



1 vue0 commentaire